FaceBook  Twitter

Mhealth labelCommuniqué - À l’occasion du Forum Parlementaire en santé connectée qui s'est tenu le mardi 29 mars à Paris, dmd Santé a présenté le tout nouveau modèle du premier label européen dédié aux mApps et aux objets connectés de santé, mHealth Quality. Un auto-questionnaire gratuit, un processus d’évaluation en libre accès... autant d’évolutions que connait la méthodologie scientifique d’évaluation et de labellisation. 

 dmd Santé a profité de ce rendez-vous entre responsables parlementaires, experts de la santé connectée et industriels de dispositifs médicaux, pour dévoiler son Guide de Bonnes Pratiques pour la conception d’applications mobiles en santé.

 Mhealth label site

1. mHealth Quality, une marque de confiance identifiable par tous via un audit complet de l’application, de l’objet ou du dispositif en question mHealth Quality : une méthode d’évaluation pertinente en 3 étapes

Le label mHealth Quality analyse en profondeur jusqu’à plusieurs centaines de critères constitutifs de la pertinence et de la qualité de l’application, de l’objet ou du dispositif en question. Celui-ci garantit alors un véritable retour expert en passant au crible une

multitude de critères : la pertinence des contenus médicaux, l’analyse juridique et la protection de la vie privée, l’analyse réglementaire, la conformité éthique, la sécurité du code, la valeur d’usage (en vie réelle au travers de panels d’usagers potentiels rémunérés).

Ce processus a lieu en 3 étapes distinctes.

1.1 Soumettre gratuitement son application

L’application souhaitant être labellisée doit être soumise sur mHealth-Quality.eu. Sur la base des premiers éléments transmis, dmd Santé vérifie la catégorisation de l’application afin de proposer à l’éditeur la méthode d’évaluation la plus adéquate.

1.2 Un auto-questionnaire exhaustif pour une auto-évaluation optimale

Après vérification de la catégorisation, l’éditeur accède gratuitement à un auto-questionnaire en ligne. Articulé autour de 3 grands domaines – validation des contenus médicaux, conformité juridique et réglementaire, conformité éthique - , cet auto-
questionnaire peut être passé jusqu’à obtention des notes minimales permettant d’accéder à l’étape suivante.

À chaque version de l’auto-questionnaire, un rapport d’évaluation est généré et adressé à l’éditeur afin que celui-ci soit dans la capacité d’améliorer son produit.

Véritable outil de progression, l’auto-questionnaire peut être repassé autant de fois que l’éditeur le souhaite, et ce, entièrement gracieusement.

1.3 Une évaluation par des professionnels de santé, des patients, des spécialistes de la sécurité informatique.

Après avoir atteint les notes suffisantes vis-à-vis de l’auto-questionnaire, l’application est alors évaluée selon deux critères spécifiques :

- la sécurité informatique

- la valeur d’usage

• Tarifs de la labellisation : 1 000 € HT par plateforme (iOS iPhone, iOS iPad, Android) pour les startups de moins de 3 ans, les éditeurs associatifs (associations de patients, sociétés savantes) ou indépendants (ex : professionnels de santé), payables en ligne.

2 400 € HT par plateforme pour les autres acteurs économiques (PME, ETI, Grands groupes), ou pour les acteurs souhaitant payer en différé par facture.

L’ensemble des applications labellisées ou en cours de labellisation accessible sur un unique store mHealth Quality est une double réponse à la nécessité de développer la confiance en santé mobile :

1. Tout d’abord via la mise en place d’un label certifiant la qualité, au sens large, des applications et des objets connectés.

2. Mais aussi à travers un catalogue (disponible sous forme d’une application « mHealth Quality ») dédié à ces applications labellisées ou ayant passé avec succès l’étape de l’auto-questionnaire et qui favorise donc leur identification et leur repérage.
Le référencement sur le site web est gratuit, tandis que l’accès au catalogue mobile se traduit sous la forme d’un abonnement mensuel (49 € HT) ou annuel (500 € HT). Pour garantir l’indépendance de ce catalogue, aucun modèle de revenu selon le nombre de téléchargement n’est mis en place.

Le dispositif mHealth Quality se positionne aujourd’hui en outil de vérification des bonnes pratiques en santé connectée, définies par dmd Santé avec un collège d’experts reconnus, et contenues dans un guide dédié gratuit.

2. Un Guide Bonnes Pratiques : véritable outil d’accompagnement pour le concepteur

Un Guide Bonnes Pratiques : pour qui, pourquoi ?

L’évaluation scientifique des applications mobiles et objets connectés de santé et leur labellisation sont indispensables pour développer les usages qui y sont associés et permettre ainsi d’accroitre la confiance qu’on leur accorde.

Mais cela ne suffit pas : c’est en donnant une place importante à l’éducation et à l’information que l’on participera à l’adoption par tous de la santé mobile.

C’est pour cela que dmd Santé propose dès aujourd’hui la mise à disposition d’une guide

de Bonnes Pratiques visant à guider le concepteur, avant, pendant et après la réalisation de son application.

L’objectif est de lui fournir une liste de vérification, une « checklist », qui lui permettra de concevoir, commercialiser et faire évaluer son service conformément aux bonnes pratiques proposées.

Télécharger le guide des bonnes pratiques sur le site du label www.mhealth-quality.eu/

Labelliser une application mobile

À propos de dmd Santé

dmd Santé (www.dmd-sante.com) est une start-up créée en juillet 2012 par deux médecins et un ingénieur informatique santé, experts en santé mobile qui participent activement à accroître la confiance et la reconnaissance accordées à celle-ci. dmdpost.com fût la première plateforme d’évaluation des applications mobiles et des objets connectés de santé : 1 464 applications recensées et 863 évaluées. En septembre 2015, dmdpost.com cède la place à mHealth Quality, le premier label participatif en santé mobile et connectée : www.mhealth-quality.eu

dmd Santé est également créateur des Trophées de la Santé Mobile, et de Stagium (www.stagium.fr), une plateforme d’évaluation des terrains de stage hospitaliers à l’intention des externes et internes.