FaceBook  Twitter

Dr A Bideault DialloMémoire réalisé par Audrey BIDAULT DIALLO pour l'obtention du Diplôme d'Etat de Docteur en Médecine en médecine générale. Université d'Angers, 2013 sous la direction de Jean-François HUEZ.

 

Résumé de la thèse

Les  technologies  de  l’Information  et  de  la  Communication  ont  pris  une  place importante  dans  le  secteur  de  la  santé,  dans  un  but d’amélioration  des  soins.
L’heure  est  au  développement  du  Dossier  Médical  Personnel  (DMP)  et  de  la télémédecine.  Face  à  la  persistance  de  réticences, la  perception  et  les  attentes des médecins généralistes, principaux acteurs, étaient intéressantes à recueillir.  
Des  entretiens  semi-dirigés  ont  été  effectués  auprès  de  17  médecins  selon  la méthode qualitative.  
Les   médecins   ne   connaissaient   pas   clairement   les   différents   actes   de télémédecine. Après explications détaillées, les positionnements étaient divers : la téléexpertise emportait l’adhésion de la plupart, car facilitant le lien avec les spécialistes  et  améliorant  l’efficience  de  la  pratique.  Ils  étaient  plus  réticents vis-à-vis  de  la  téléconsultation,  sauf  dans  le  cas de  téléconseils,  car  elle  met  à mal  la  relation  médecin-patient.  La  téléassistance était  considérée  comme
réservée aux spécialistes hospitaliers ; la télésurveillance était jugée intéressante
mais   non   indispensable.   Ils   portaient   un   intérêt   certain   au   DMP   mais exprimaient  un  besoin  d’informations supplémentaires.  L’accès  à  des  données médicales   pertinentes   et   actualisées   est   l’avantage principal ;   cependant,
l’aspect  chronophage  et  la  crainte  d’utilisation  dé tournée  des  données  les freinaient.  
Les  médecins  sont  en  attente  d’un  cadre  législatif encadrant  la  mise  en  œuvre de  la  télémédecine  en  termes  de rémunération  et  responsabilité,  avant  de prendre  position.  Les  premières  informations  recueillies  sur  les  utilisateurs  du
DMP  montrent  un  dispositif  jugé  intéressant,  mais  un  caractère  encore  peu intuitif et chronophage.

Pour consulter le mémoire du Dr Audrey BIDAULT DIALLO, cliquer ici