FaceBook  Twitter

logo france ehealth techSuite à la présentation de la Stratégie e-santé 2020, le 4 juillet dernier, par la ministre des Affaires sociales et de la Santé, France eHealthTech appelle de tous ses vœux à une déclinaison rapide de cette stratégie en actions concrètes. Co-innovation, « fast track » spécial TPE-PME, données de santé… les sujets sont déjà posés !

 

 france ehealthtech e sante 2020

 La co-innovation avec les patients et les professionnels de santé, les méthodes de développement agiles, les fablabs… sont partie intégrante de l’ADN des startups de la e-santé réunies au sein de France eHealthTech. Nous pourrons donc apporter non seulement notre vision et nos réflexions, mais aussi nos capacités de mobilisation et d’actions à ce comité”.

Simplifier et fluidifier : les bases du numérique en santé

Marisol Touraine a mis en exergue l’inadaptation des méthodes d’évaluation aux dispositifs de e-santé. “De fait, c’est l’ensemble des processus, notamment administratifs, qui ne sont pas forcément adaptés à la vitesse de l’innovation en France. Il faut donc permettre un « fast track » spécifique pour les TPE et les PME, les startups. Le futur comité stratégique est le lieu idéal pour en dessiner les contours.” indique François Lescure, administrateur de France eHealthTech et Président de Médecin Direct.

Créer de la confiance… sans freiner l’innovation

“L’enjeu de l‘ouverture des données de santé est gigantesque” souligne Alexandre Plé, CEO de Umanlife. “Il est nécessaire de penser à la protection des données personnelles, car la confiance est à ce prix. Toutefois, il ne faut pas que cela soit une entrave à l’innovation. Comment partager des bases de données permettant aux startups de créer et développer de nouvelles solutions diagnostiques, d’améliorer les soins… ? Cette question devra être au centre des travaux à venir et devra trouver une réponse rapidement” complète-t-il.

Favoriser l’éclosion de leaders français internationaux en e-santé

Jean-François Ramadier, Président de la commission attractivité de France eHealthTech et Président de Healthme : “Il faut vraiment placer l’innovation et donc les startups au cœur du dispositif et permettre ainsi à chaque patient, chaque professionnel de santé de bénéficier au mieux des apports de la e-santé. Ainsi, les startups françaises pourront s’épanouir et s’ouvrir sur l’international sans quitter notre territoire”.

Suivez ce lien pour lire l'article sur le site France eHealth Tech

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer