FaceBook  Twitter

ipa  Le décret en Conseil d'Etat sur les pratiques avancées infirmières paraîtra avant septembre 2018 pour permettre aux candidat(es) au master de s'inscrire. Cependant, les infirmier(e)s de pratiques avancées (IPA) existent déjà au sein des établissements de santé publics et privés depuis plusieurs années, mais cette compétence ne leur est pas encore reconnue.

 

 L'acquisition du DIU de télémédecine à l'initiative de la Société Française de Télémédecine, organisé par l'Université de Bordeaux en coopération avec 6 autres Universités françaises, devrait permettre aux  IPA en télémédecine de justifier de cette compétence.

Cette formation sur deux ans s'adresse aux infirmier(e)s salarié(e)s et libéraux (ales) qui ont acquis le Diplôme d'Etat d'Infirmier après 1995 et qui désirent obtenir un niveau "master" (Bac + 5).

Les besoins d'IPA en télémédecine

  •  En télé diabétologie : prise en charge de patients diabétiques insulino-dépendants par des IPA dans le programme de télésurveillance à domicile.
  • En télé dialyse, l'infirmièr(e), auprès des patients insuffisants rénaux dialysés, traités dans des structures "hors centre", proches de leur domicile, est en contact par télémédecine avec le centre d'hémodialyse ambulatoire où se trouvent les néphrologues.
  • En télé cardiologie, pour la télésurveillance des patients en insuffisance cardiaque ou celle des patients atteints de troubles du rythme graves porteurs de défibrillateurs implantés, le besoin d'IPA est évident pour aider les cardiologues à faire face à des cohortes de patients de plus en plus importantes.
  • Pour la télé surveillance des plaies chroniques...

La formation des IPA en télémédecine

 La télésurveillance des maladies chroniques sévères à domicile, vise à prévenir les complications et à réduire les hospitalisations "évitables". Elle nécessite de nouvelles compétences pour les IPA qui veulent s'engager dans les organisations nouvelles du programme ETAPES

Lire l'article sur le site telemedaction.org en cliquant sur le lien

Grand Trophée de l’application mobile de santé 2018 : Kobus app de kobus tech

Destinée aux kinésithérapeutes, Kobus App permet de faire des bilans kinésithérapiques (BDK) et un suivi des patients de manière simple, précise, efficace et sécurisée. L’application contient une base de modèles de bilan kiné avec plus de 1 000 tests validés enrichis par la communauté. L’utilisateur peut créer et personnaliser à 100 % ses propres modèles de bilan pour adopter Kobus App à sa pratique, à chaque patient. L’outil permet également de mesurer l’évolution des patients et d’interagir avec eux en les impliquant dans leur séance (photos, vidéos, bodychart, auto-questionnaire, suivi des exercices…) et, par la suite, de leur envoyer directement les bilans.

Trophée de l’application mobile de santé 2018 destinée au grand public : Activ’dos de l’assurance maladie

Activ’Dos a été créée par l’Assurance Maladie pour aider à prendre soin et à préserver le dos au quotidien. Pour cela, l’application propose trois grandes fonctionnalités. La première partie permet de mieux connaître le dos et la lombalgie. La deuxième permet d’avoir un éducateur physique dans son téléphone : exercices de relaxation et de musculation à réaliser au bureau, ou à la maison, bons gestes du quotidien (porter un sac, soulever un poids. L’appli inclut un système de notifications et d’encouragements qui délivrent régulièrement de bons conseils et motivent à réaliser les séances d’exercices. Enfin, la troisième fonction propose un suivi de l’activité et de la douleur.

Trophée de l’application mobile de santé 2018 de suivi : Engage d’Exolis

Engage est une solution innovante d’accompagnement et d’implication des patients tout au long de leur parcours de soin, aussi bien au sein d’un établissement de santé qu’à domicile. Au sein d’un établissement de santé, Engage simplifie le recueil de questionnaires médicaux, de consentements et la réalisation de check-lists. Le soignant peut également présenter au patient du contenu pédagogique. L’établissement peut concevoir les questionnaires à envoyer au patient, piloter précisément le timing des actions à mener aussi bien par le patient que par le coordinateur de soins. L’application permet de prioriser les données transmises par le patient et ainsi coordonner au mieux les parcours de soins.

Trophée de l’application mobile de santé 2018 destinée aux professionnels de santé : Pandalab de Pandalab

Créé par un médecin, Pandalab est la première messagerie instantanée destinée aux professionnels de santé et plus largement, aux professionnels des secteurs sanitaire, social et médico-social habilités par la loi à collecter et à échanger des données de santé à caractère personnel dans le cadre de la prise en charge des patients. Rapide, fiable et mobile, la messagerie permet d’envoyer en un éclair toutes les informations, comptes rendus, photos, messages et fichiers dont ceux-ci ont besoin pour la prise en charge de leurs patients. PandaLab est hébergée en France et garantit une stricte confidentialité des données.

Trophée de l’application mobile de santé 2018 Coup de cœur du jury : Libhéros pro de Lib-héros

Fondée par une infirmière, LIBHEROS est une plateforme globale d’organisation des soins à domicile. Destinée à tous les professionnels de santé exerçants à domicile (infirmiers libéraux, kinés, sages-femmes…), l’application permet de renseigner les disponibilités, les soins pratiqués et la zone d’intervention. LIBHEROS contribue ainsi à la diminution des durées d’hospitalisation des patients et simplifie le quotidien des professionnels de santé à domicile.

Trophée de l’objet connecté de santé 2018 dédié au diabète : Freestyle libre de Abbott

FreeStyle Libre est le 1er système Flash d’auto surveillance du glucose (appelé aussi glucomètre). Ce système de mesure du glucose innovant simplifie la gestion du diabète au quotidien car il ne nécessite pas de piqûre. Il suffit de passer un lecteur au-dessus d’un capteur placé à l’arrière du bras pour réaliser un scan et mesurer le taux de glucose dans le liquide interstitiel. A chaque scan, en plus d’un résultat, le lecteur affiche une flèche de tendance indiquant l’évolution du taux de glucose pour une meilleure anticipation ainsi qu’une courbe montrant les fluctuations des 8 dernières heures, utile pour détecter d’un coup d’œil d’éventuelles hypoglycémies nocturnes.

Trophée de l’objet connecté de santé 2018 dédié au sommeil : Oura ring de Oura

ŌURA est une bague connectée qui suit l’activité physique ainsi que le sommeil de l’utilisateur. Accompagnée d’une application mobile, l’utilisateur qui porte la bague peut consulter et analyser les données liées à son sommeil. La bague détecte automatiquement l’endormissement, les phases de sommeil (profond, léger…), le rythme cardiaque (grâce à un capteur optique), la température du corps, ou encore les mouvements. En analysant ces différents éléments, l’utilisateur peut ainsi optimiser la qualité de son sommeil en modifiant certains de ses comportements. Par ailleurs, en fonction des résultats, ŌURA indique à l’utilisateur s’il est préférable de se reposer ou, au contraire, de bouger un peu plus dans la journée !