FaceBook  Twitter

logo has En 2018, le financement des actes de téléconsultation et de téléexpertise entre dans le droit commun. La HAS va "définir les situations cliniques, les champs et les publics pour lesquels les actes de téléconsultation et de téléexpertise devraient être exclus".

 

 "Dans le but d'apporter une réponse dans le délai imparti, la HAS a fait le choix d'élaborer une fiche mémo intitulée « Qualité et sécurité des actes de téléconsultation et de téléexpertise »...

...L'analyse de la littérature et la concertation des parties prenantes n'ont pas permis d'identifier de situation d'exclusion clinique a priori.
En revanche, des critères d'éligibilité à vérifier en amont de la réalisation d’un acte de téléconsultation et de téléexpertise ont été identifiés."

Lire le communiuqué et accéder à la fiche mémo en cliquant ici

Enregistrer

Dans cet entretien réalisé au cours du 10e Congrès Européen de la Société Française de Télémédecine, Me Lina WILLIATE, Professeur des Universités Catholiques Faculté de droit Avocat Cabinet WT et vice-présidente SFT, clarifie