FaceBook  Twitter

Jerome BERANGER Jérôme BERANGER, chercheur (PhD) associé à l’Inserm 1027 de l’Université Paul Sabatier de Toulouse, expert dans l’éthique du numérique, nous éclaire sur cet aspect des données de santé.

 

- L’émergence de la e-santé relatifs et les nouvelles exigences de légitimité du droit à l’information ont provoqué un certain bouleversement dans la relation médecin-patient, le patient devenant plus acteur de sa santé .

Ainsi, la manipulation et l’usage de l’information médicale se trouvent en perpétuel équilibre entre le secret médical et la transparence.

De nombreuses interrogations se posent aux acteurs de l’imagerie médicale, dans les valeurs mêmes et l’usage des données médicales, entrainant ainsi un sentiment global profondément déstabilisant.usagesethiques jerome beranger1

 

- Il semble indispensable d’établir un nouveau cadre moral avec des règles éthiques afin de garantir le bon usage des données médicales des personnes, basée principalement sur les 4 principes éthiques de Beauchamp et Childress (2001), à savoir les principes de :

Bienfaisance

Autonomie

Non-malfaisance

Justice

- La médecine 3.0 devrait intégrer le virtuel et le réel

en respectant une déontologie et des valeurs humaines afin que le virtuel s’intègre harmonieusement au réel.

Lire l'e'article de Jérôme Beranger sur Managersante en cliquant ici

 

 

 

 

Enregistrer

Dans cet entretien réalisé au cours du 10e Congrès Européen de la Société Française de Télémédecine, Me Lina WILLIATE, Professeur des Universités Catholiques Faculté de droit Avocat Cabinet WT et vice-présidente SFT, clarifie